Plus FM – Quelle vision prospective pour le Loir-et-Cher ?

12 Sep 2012 Aucun commentaire par

Plus FM – 25/06/12

Le Conseil général lance une démarche " Loir-et-Cher 2020 " destinée à doter le département d'un projet qui relève les nombreux défis qui se dessinent à l'horizon 2020 et au-delà.

C’était un des gros morceaux de la session de lundi. « Je vous propose d’engager une démarche inédite, celle de préparer notre territoire aux défis de l’avenir », expose Maurice Leroy. Le président du Conseil général souhaite mettre à profit l’absence d’élections en 2013 pour lancer une vaste campagne de concertation des acteurs du département, au premier rang desquels les habitants eux-mêmes, mais aussi toutes les « forces vives » du territoire.

« C’est à tous ces acteurs qu’il appartient de dire comment ils perçoivent le Loir-et-Cher et ce qu’ils attendent pour son avenir », poursuit Maurice Leroy en indiquant que c’est à son assemblée d’en prendre l’initiative. « La démarche est bonne, mais il se peut que nous fassions entendre un son de cloche parfois différent au votre », prévient son président, Gilles Clément.

La démarche se déroulera en trois temps : un état des lieux sur la situation départementale et sur la définition des enjeux (éducation, économie, action sociale, culture, environnement…) se déroulera de juillet à fin septembre.

Suivra un débat autour de quatre thématiques sur la base « du Loir-et-Cher, le département où… »  1) L’on cultive le bien-être, 2) où chacun à sa chance, 3) qui se prépare à l’économie de demain et 4) qui fédère ses intelligences territoriales. Cette phase contributive sera lancée le 26 septembre à Blois lors des Assises d’ouverture de « Loir-et-Cher 2020 ». La collecte se déploiera jusqu’en avril. Un livre blanc sera ensuite rédigé et le Conseil général délibèrera en juin 2013…

« Il ne s’agit pas de nous doter d’un projet qui serait celui de notre seule assemblée, mais bien celui de l’ensemble des acteurs de notre territoire et de tous ceux qui qui auront voulu y contribuer », précise le président du Conseil général. Si la démarche rappelle le SRADDT du Conseil régional (Schéma régional d’aménagement et de développement durable du territoire), Maurice Leroy arrête là la comparaison. « Ils ont pondu un texte sans nous avoir consulté directement, rappelle t-il, ainsi, dans cette démarche, pas question de nous inspirer de la méthodologie régionale, nous allons faire une consultation authentique en nous appuyant sur tous les acteurs ».

Nicolas Terrien

A propos de l'auteur

Conseil Départemental du Loir-et-Cher
Aucun commentaire ou question à “Plus FM – Quelle vision prospective pour le Loir-et-Cher ?”

Laisser un commentaire, poser une question